Dialogue de Petersberg sur le climat - L'Allemagne augmente le financement de la protection du climat

 

 

 

La chancelière fédérale a souligné que l'Allemagne avait multiplié par quatre, depuis 2005, son financement de la lutte contre le changement climatique provenant des fonds publics, le portant à plus de 2 milliards d'euros au total en 2013. À cela s'ajoutent les crédits de la KfW-Bankengruppe (groupe bancaire KfW) consacrés à la protection du climat et à l'adaptation aux changements climatiques dans les pays en développement. Ces pays ont besoin d'aide afin de faire face aux conséquences du changement climatique, telles que la sécheresse et les inondations, selon la chancelière. « Ils ne peuvent y parvenir par leurs propres moyens », a-t-elle souligné.

 

 

Augmenter le financement international de la lutte contre les dérèglements climatiques 

La question du financement international de la lutte contre le changement climatique constitue un élément essentiel dont dépendra en partie le succès du sommet de Paris, a relevé Mme Merkel. Des engagements de plus de 10 milliards de dollars américains ont été pris par le biais du Fonds vert pour le climat. À présent, les premiers projets devront être choisis et mis en route afin de renforcer la confiance des pays qui ont besoin de ces fonds, a précisé Mme Merkel.

 

 

Lors du sommet sur le climat de Copenhague, en 2009, les pays industrialisés ont créé un « Fonds vert pour le climat », qui doit mettre à la disposition des pays en développement, chaque année à partir de 2020, 100 milliards de dollars américains (87 milliards d'euros) provenant de sources tant publiques que privées. Cependant, seulement un tiers environ des ressources ont été mobilisées jusqu'ici, selon la Banque mondiale. Il manque donc encore environ 70 milliards de dollars américains. « Les pays doivent faire un effort supplémentaire », a insisté la chancelière, ajoutant qu'il faudrait une feuille de route claire afin de remédier à ce problème. Tant des fonds publics que des capitaux privés font défaut, a-t-elle précisé.

 

 

Viser un accord juridiquement contraignant à Paris

La chancelière fédérale a souligné à quel point il était important de faire en sorte que la conférence sur le climat, qui se tiendra à Paris à la fin de l'année, soit un succès. Un accord juridiquement contraignant constituerait l'élément central du succès de la conférence. « L'objectif de 2° C demeure ici un point de repère ». Ce n'est que si l'on parvient à limiter à deux degrés le réchauffement climatique au niveau mondial que ses conséquences pourront être, dans une certaine mesure, maîtrisables.

 

 

L'hôte de la conférence de Paris sur le climat, le président français François Hollande, a souligné que les objectifs nationaux annoncés jusqu'ici en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre n'étaient toujours pas suffisants afin de permettre de limiter à deux degrés le réchauffement de la planète. Mme Merkel a donc appelé à un « sprint final » ambitieux. Les contributions nationales de l'ensemble des 194 États contractants doivent être dévoilées avant la conférence de Paris. Jusqu'ici, seuls 40 États ont présenté les leurs. 

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.