Bienvenue à notre nouveau partenaire l’Université de Ghent, Département de chimie verte et de technologie et Département de l’environnement !

 

 

Belgique, 16 avril 2018. L’Université de Ghent, Département de chimie verte et de technologie et Département de l’environnement a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, L’Université de Ghent a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

 

 

L’Université de Ghent est l'une des meilleures universités de Belgique, avec plus de 40 000 étudiants, 3 500 doctorants, plus de 9 000 collaborateurs et 230 formations académiques. Son département de recherche en agriculture et foresterie se classe parmi les 50 premiers mondiaux (classement QS), et le département d’Agriculture est classé 7ième sur le classement de Taiwan.

 

 

Ses départements ont mis en œuvre plusieurs activités de recherche et de suivi à long terme sur la biodiversité fonctionnelle et la biogéochimie en République Démocratique du Congo depuis 2003, aboutissant sur 15 années de recherche active dans le Bassin du Congo. Les objectifs de ces programmes de recherche ont été 1. d’accroître les connaissances sur les forêts tropicales et les systèmes agricoles en Afrique centrale et 2. de développer les capacités de plusieurs instituts de recherche locaux dont les Universités de Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi et Bukavu et l’INERA (Institut National pour l’Étude et la Recherche Agronomique). Cela a donné lieu à un nombre croissant d'articles scientifiques, dont plusieurs publiés dans des revues de haut niveau, co-écrits par des chercheurs belges et congolais (> 25 articles ISI, PNAS, Nature Communications, Science Advances, etc.) et 3 doctorats déjà obtenus par des chercheurs belges ou congolais, avec 5 autres programmes de doctorat en cours. Grâce au financement belge et européen et à la collaboration avec des partenaires congolais, les départements ont également réussi à mettre en place plusieurs laboratoires du sol à Bukavu et à Kisangani, qui sont maintenant opérationnels et gérés de manière indépendante par les instituts hôtes. Au total, ces activités sont bien alignées avec l'axe II (Gestion durable et utilisation des ressources forestières), l'axe III (Conservation durable et utilisation de la biodiversité) et l'axe V (Renforcement des capacités et développement de la recherche) du Plan de Convergence de la COMIFAC.

 

 

 Deuxièmement, l’Université de Ghent, Département de chimie verte et de technologie et le Département de l’environnement ont activement participé aux Programme régional pour l’environnement en Afrique centrale (CARPE) de l’USAID, soutenant la planification de l’utilisation du sol et les activités du projet REDD+. Ainsi, les départements ont été des partenaires actifs dans un projet de planification de la conservation et REDD+ dans le paysage Maringa-Lopori-Wamba (situé au centre de la RDC) et dirigé par l'African Wildlife Foundation, en collaboration avec l'Institut international d'agriculture tropicale.

 

 

Enfin, les deux départements sont désormais les directeurs scientifiques d’une composante clé d’un nouveau projet européen dans la région de Kisangani dirigé par le CIFOR (YPS - Yangambi Pôle Scientifique), dans lequel le consortium UGent est chargé de la mise en place d’une tour de covariance des turbulences, la première du genre en Afrique centrale - dans la réserve Homme et biosphère de l’UNESCO de Yangambi. La tour permettra à notre collaboration internationale (RDC - UGENT/Belgique - CGIAR/CIFOR - UNESCO/ERAIFT) de réaliser un suivi à long terme de haute qualité du bilan des gaz à effet de serre des forêts d’Afrique centrale, et donc d’aider pour la première fois à déterminer et à expliquer les relations source-puits équivalentes en CO2 pour les forêts représentatives du Bassin du Congo. Cette avancée scientifique sera très utile pour l’information directe de tous les programmes régionaux REDD+.

 

 

Le Facilitation belge du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo est très heureuse d’accueillir son partenaire, l’Université de Ghent, Département de chimie verte et de technologie et le Département de l'environnement en tant que nouveau membre du PFBC. Bienvenue à notre nouveau partenaire !

 

Contacts :

Prof. Dr. Pascal Boeckx

Pascal.Boeckx@UGent.be

 et

Prof. Dr. Hans Verbeeck

Hans.Verbeeck@UGent.be

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020