Le Cameroun s’engage à restaurer 12 062 768 hectares de paysages forestiers et de terres dégradées d’ici 2030

Image: Merline Touko Tchoko

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

07282016 Kigali Declaration on Forest Landscape Restoration - Final Vers....pdf (277.2 Ko)

 

Communiqué Final 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC.pdf (1.3 Mo)

 

DECLARATION formelle CAMEROUN_PLEDGE BONN CHALLENGE.PDF (155.0 Ko)

 

 

Yaoundé le 01 Février 2017 : Tout comme le Burundi, le Congo, la RCA, la RDC et le Rwanda, le Cameroun vient d’exprimer à travers une déclaration, son intérêt à faire partie des pays bénéficiaires du «BONN  CHALLENGE», et son engagement à œuvrer en faveur de la restauration des forêts et des terres dégradées d'une superficie estimée à 12 062 768 hectares, qui couvre l'ensemble des écosystèmes du Cameroun, relevant aussi  bien du domaine forestier permanent, que  du  domaine forestier non permanent.

 

 

Cet engagement s’inscrit dans le cadre du « BONN CHALLENGE » mais aussi dans la mise en œuvre du communiqué final de la 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC de Kigali en décembre 2016.

 

 

En effet, le Cameroun dispose d’une superficie forestière de 22,5 millions d’ha (soit 46% du territoire national), support d’une biodiversité riche et abondante, qui situe le pays au 2ème rang dans le Bassin du Congo après la République Démocratique du Congo, et au Sème rang en Afrique.

 

Ce vaste écosystème forestier pourrait être menacé comme le souligne une étude du Centre pour la Recherche Forestière Internationale (CIFOR) de 2013 :  le « Programme d’Emergence » du Cameroun pourrait entraîner à terme, la destruction d’au moins 2,02 millions d’hectares de forêt, soit 8 %de l’ensemble du couvert forestier national actuel, avec des effets induits complexes en termes d’impact à court, moyen et long terme sur 1'environnement.

 

En réponse à cette prévision et pour faire face aux contraintes et problématiques nouvelles et émergentes liées à la gestion forestière et environnementale, et notamment aux changements climatiques, le Cameroun a établi un ambitieux plan d’action qui nécessite un accompagnement technique et financier.

 

En saisissant l'opportunité qu’offre le « BONN CHALLENGE », le Cameroun pourrait, grâce à l'accompagnement multiforme que propose cette Initiative, améliorer de manière significative et rendre plus efficaces et efficientes, les actions en cours ou en perspective jusque-là essentiellement supportées par le budget de l'Etat, en faveur de la restauration des paysages forestiers et de la réhabilitation des terres dégradées.

 

Merline Touko Tchoko 

 

 

Pour d’amples informations, bien Vouloir télécharger

  • La déclaration relative à l'engagement du Cameroun au « BONN CHALLENGE » pour la restauration de 12 062 768 hectares de paysages forestiers et de terres dégradées cible 2030
  • Déclaration de Kigali sur la Restauration des Paysages Forestiers en Afrique
  • Communiqué Final 9ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020