L’histoire retiendra ! N’Gaoundéré abrite la toute première session du CTPE

 

 

Sous la présidence du Cameroun (pays hôte) et les vice-présidences de la RCA et du Tchad, les membres statutaires du Comité Tripartite de Planification et d’Exécution (CTPE) et les parties prenantes clés à l’Accord Tripartite LAB (Lutte Anti Braconnage) de N’Djamena se sont concertés du 27 au 28 juin 2017 à N’Gaoundéré sur l’état d’’avancement de la mise en œuvre des Accords : Accord Tripartite-LAB de N’Djamena et Accord de Coopération binational Cameroun-Tchad  dit Accord BSB Yamoussa, ainsi que sur les actions prioritaires à entreprendre.  

 

 

Organisée par le WWF à travers le Programme PCBAC-SEAC avec l’appui technique de la GIZ (Projet d’appui au Complexe BSB Yamoussa) et de l’UICN, la toute première session du Comité Tripartite de Planification et d’Exécution (CTPE) de l’Accord Tripartite (AT) LAB de N’Djamena concernant le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad, s’inscrit dans la dynamique de l’opérationnalisation dudit Accord signé par les parties en 2013.

 

 

Cette session qui marque le début d’un nouveau chapitre dans le registre de la mise en œuvre de l’AT-LAB de N’Djamena et de l’Accord BSB Yamoussa. Il convient de faire remarquer que la tenue de cette session intervient suite à l’élaboration, à l’analyse de leur conformité et à la validation par les experts des trois pays des avant-projets du Protocole Spécifique LAB de l’AT-LAB de N’Djamena et du Protocole Spécifique Ecodéveloppement de l’Accord BSB-Yamoussa relatif à la création et à la gestion concertée du Complexe transfrontalier Sena Oura-Bouba Ndjidda (BSB).

 

 

Au cours des deux jours de travaux soutenus, le Comité a fait le point sur: i) le contexte et les objectifs du CTPE, ii) l’adoption et signature des Protocoles Spécifiques suscités par les organes suprêmes de décision du Complexe BSB Yamoussa et de l’AT-LAB de Ndjamena qui sont les Comité Binational et Tripartite de Supervision et d’Arbitrage, iii) le braconnage et la criminalité faunique en Afrique Centrale avec ses effets dévastateurs sur la conservation de la biodiversité, iv) le développement des populations riveraines aux aires protégées dans l’assise de la Tripartite, et enfin v) les actions prioritaires 2017-2018 du CTPE.

 

 

A titre de rappel,  les Républiques du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad ont signé à N’Djamena le 08 Novembre 2013 l’Accord de Coopération Tripartite relatif à la LAB transfrontalière. Ceci, dans l’optique de développer les stratégies nationales, d’intensifier les actions de LAB, d’élaborer et mettre en œuvre une stratégie conjointe assortie d’un plan d'action de LAB transfrontalière pour ces trois Etats. Cinq ans après la signature de l’AT-LAB de N’Djamena, aucun organe dudit Accord n’était encore opérationnel. Le CTPE se tient pour la toute première fois suite à la collaboration transfrontalière entre les sectorielles administratives concernées des trois Etats et grâce à l’appui multiforme des partenaires financiers et Techniques, notamment la GIZ, l’UICN et le WWF.

 

 

C’est dans cette logique que s’inscrit les recommandations suivantes du CTPE aux Etats : i) s’impliquer d’avantage dans la sécurisation des aires protégées, ii) prendre en compte la corrélation criminalité faunique-insécurité-terrorisme, iii) criminaliser les délits fauniques, iv) mettre en place les organes de l’AT LAB de N’Djamena, v) mobiliser les fonds pour l’exécution des actions prioritaires du CTPE, vi) actionner avec la signature des Protocoles Spécifiques susmentionnés, la libre circulation du personnel commis à la LAB de part et d’autre des frontières de l’espace tripartite lors des patrouilles conjointes et avec leurs équipements (armes, véhicules et matériels de navigation).

 

Au vu des préoccupations et des attentes des pays, une feuille de route des actions prioritaires du CTPE pour la période 2017-2018 a été produite. C’est sur cette note que s’est achevé ce qui aura été un parcours du Combattant de cinq ans. L’atteinte de ce résultat, loin de nous faire dormir sur nos lauriers est à contrario un élément galvaniseur dans l’effort continu que fourni le Projet GIZ d’appui au Complexe BSB Yamoussa. A lutta Continua !

 

 

Bertille MAYEN

Pour plus de détails veuillez contacter : bernadette.wandja@giz.de

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020