Planification opérationnelle 2017 de la COMIFAC : La nouvelle équipe statutaire définit ses priorités pour l’année 2017

 

 

« Au moment où la nouvelle équipe statutaire du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC vient de prendre service, nous vous assurons de notre engagement à rehausser davantage l’image et la crédibilité de la COMIFAC notamment en capitalisant les nombreux acquis jusqu’ici cumulés et en renforçant davantage la confiance vis-à-vis des pays membres et des partenaires. » cet extrait du discours d’ouverture du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC à l’atelier de planification opérationnelle 2017 du SEC résume quelques priorités de la nouvelle équipe.

 

 

La ville de Sangmélima située dans la région du Sud au Cameroun a abrité du 7 au 8 février 2017 les travaux de l’atelier de planification opérationnelle des activités annuelles du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC (SEC). Organisé avec l’appui technique et financier du projet GIZ d’appui à la COMIFAC, cet atelier a connu la participation de 34 personnes, composées du personnel de la COMIFAC, du représentant de la Présidence en exercice de la COMIFAC, de la Coordination nationale COMIFAC du Cameroun, et de plusieurs partenaires qui contribuent à la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC: le Programme GIZ d’appui à la COMIFAC (Projet GIZ d’appui à la COMIFAC, APA, BSB Yamoussa), la Facilitation UE du PFBC, le Projet d’appui JICA à la COMIFAC, PPECF, UICN, Projet REDD+/BM/GEF, WWF, FTNS, RAPAC, OFAC, CEFDHAC.

 

 

En effet, suite à l’adoption du plan d’action biennal 2017-2018 à la neuvième session ordinaire du Conseil des Ministres en novembre 2016 à Kigali, la nouvelle équipe statutaire se doit de décliner ce plan d’action biennal en plans de travail annuels (PTA). Cet atelier organisé à cet effet avait entre autres objectifs d’évaluer le niveau d’atteinte des résultats du PTA 2016 du SEC et de planifier les actions à mener en 2017 par le SEC et identifier sur la base des résultats à atteindre retenus, les contributions des différents partenaires.

 

 

En prélude à l’exercice de planification proprement dit, l’Expert suivi-évaluation du SEC a donné un aperçu de l’état de mise en œuvre des activités 2016 aux participants. Malgré les diverses difficultés rencontrées par le SEC dont la crise financière aigüe, l’atteinte des résultats 2016 est évaluée à 76% taux en hausse par rapport à 2015. Cette performance a été possible grâce aux sacrifices consentis par l’équipe du Secrétariat Exécutif et à l’appui de ses partenaires.

 

 

L’exercice de planification a abouti au bout de deux jours à la précision des contributions techniques et financières des partenaires au Plan de Travail annuel (PTA) du SEC. Pour y arriver, les participants ont passé en revue les résultats, les indicateurs et les activités planifiées de la matrice préparée à cet effet par le SEC. 

 

 

Pour l’année 2017, les priorités de la nouvelle équipe statutaire se focaliseront autours de 5 grands chantiers suivants qui se recoupent dans les 5 composantes du plan de travail annuel :

  • 1- Améliorer l’image et la confiance de la COMIFAC vis-à-vis:
    • des Pays membres et nouveaux;
    • et des PTF
  • 2- Améliorer les relations fonctionnelles entre le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et la CEEAC
  • 3- Fundraising pour la mise en œuvre du PC et répondre au besoin urgent des Pays et du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, pour la mise en œuvre des engagements internationaux
  • 4- Raviver les Foras Nationaux et Forum Régionaux d’appui au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC
  • 5- Appropriation des outils: le POPC, suivi convergence, OFAC, Atlas…

 

Le Secrétaire exécutif a lancé un appel en interpellant d’autres partenaires à se joindre aux partenaires traditionnels en vue de soutenir le SEC sur les plans stratégique, technique et financier dans l’opérationnalisation de leurs priorités.

 

Comme prévu dans l’agenda, une visite au site touristique d’Ebogo a été organisée le 3ème jour. Cette visite très intéressante a permis aux participants de visiter ce site et de découvrir une biodiversité exceptionnelle dont l'arbre millénaire à travers les rives du Nyong, potentiel inestimable pour le développement socio-économique des populations riveraines et de renforcer la cohésion entre le personnel de la COMIFAC et les partenaires.

 

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Programme Gestion Durable des Forêts dans le Bassin du Congo

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

Experte Technique Communication

bernadette.wandja@giz.de

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020