CEEAC-COMIFAC

 

Les ministres de la CEEAC-COMIFAC entendent faire bloc en vue d'obtenir les financements promis par la communauté internationale à Copenhague.

 

Bien vouloir télécharger le Communiqué Final et la Déclaration de Brazzaville (Position Commune des Ministres)

 

Le présidium de la réunion ministérielle@ Les depeches de BrazzavilleBrazzaville (Congo), 21 avril 2010 – S’inscrivant dans le prolongement du sommet de Copenhague sur le climat, s’est tenue une réunion extraordinaire des ministres en charge des forêts et de l’Environnement de la CEEAC-COMIFAC. Cette session a été précédée du 19 au 20 avril 2010 par la Commission consultative des experts regroupant une quarantaine de participants de la sous région représentant les membres du groupe de travail climat, les organisations de la société civile, du secteur privé et les partenaires au développement. Les travaux ont été ouverts par son Excellence Henri Djombo, Ministre du Développement Durable, de l'Economie Forestière et de l'Environnement du Congo. Ont pris part aux travaux les pays suivant: Cameroun,  Congo, Gabon, République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo (RDC), de Sao Tomé et Principe et du Tchad. Les représentants de quelques institutions sous-régionales et organisations internationales étaient également présents à savoir: CEEAC, COMIFAC, RAPAC, CEFDHAC, ADIE, OAB, OCFSA,  REPAR, Banque mondiale, Union européenne, BAD, CIFOR, UICN, GTZ, CARPE/USAID, UNESCO.

 

Vue des délégations des Etats de la CEEAC @ Les depeches de BrazzavilleA l'issue des travaux intenses d’analyse des implications de la déclaration politique de Copenhague, les enjeux et conclusions de la conférence de Paris, les ministres ont adopté une déclaration forte et commune dénommé « Déclaration de Brazzaville » afin de faire entendre unanimement la voix des Etats d'Afrique centrale lors des prochaines négociations sur les changements climatiques prévues à Bonn, Oslo et Cancun. Axée sur les stratégie et procédures communes, cette Déclaration exprime la volonté de la sous-région à bénéficier d'un soutien plus important de la communauté internationale et promis à Copenhague.  L'ensemble des pays de l’espace COMIFAC d’une même voix demande des appuis prévus dans le cadre de financements et souhaite saisir les opportunités actuelles et futures afin de garantir des financements durables pour la mise en œuvre rapide du REDD plus. 

 

Par ailleurs, réitérant que la CEEAC et la COMIFAC poursuivront leurs efforts de gestion durable de leurs ressources forestières et de leurs terroirs ruraux, la « Déclaration de Brazzaville», veut que la coordination des fonds alloués à la préservation des écosystèmes forestiers puisse prévoir des critères pour pré-affecter équitablement les fonds «fast start». De même, les ministres demandent à la communauté internationale de prévoir une allocation d'urgence de 200 millions de dollars au titre des financements précoces pour les pays du bassin du Congo. Ces fonds devront appuyer leurs actions pendant la phase de préparation (readiness) avec le fonds pour les forêts du bassin du Congo, le fonds de partenariat pour le carbone et l'Onu-REDD, comme principaux partenaires pour la mise en œuvre.

 

Dans la presse:

 

Changements climatiques: La Ceeac et la Comifac unis pour une même cause

(Les depeches de Brazzaville 23/04/2010)

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.