Les aires protégées et biodiversité d'Afrique Centrale se dotent d'un Observatoire opérationnel

 

La ville de Brazzaville en République Démocratique du Congo a abrité du 10 au 11 octobre 2014, l'Atelier de lancement de l’Observatoire pour les Aires Protégées et la Biodiversité d’Afrique Centrale et Occidentale dont l'objectif était de formaliser la mise en place de l’Observatoire BIOPAMA pour les régions d’Afrique Centrale et Occidentale.

 

Cette rencontre a réunis une cinquantaine de participants, représentants les institutions susceptibles d’utiliser ou de fournir des données à l’Observatoire à savoir: les institutions sous-régionales de gestion des aires protégées ; les institutions supranationales de gestion de la biodiversité ; ONG ; réseaux ; institutions nationales et sous-régionales de gestion de base de données sur la biodiversité et les aires protégées ; institutions de recherche et/ou de formation dans le domaine de la conservation.

 

Pour atteindre les objectifs de l'atelier, les participants ont eu droit à une série de présentations regroupées autour de 5 thématiques majeures, à savoir:

 

                  1-Introduction et contexte de l'observatoire.

 

Il a été question de l'Historique de BIOPAMA et vision de l’Union Européenne; BIOPAMA, un lien entre les actions de conservation; Structure de BIOPAMA et organisation des travaux de l’atelier; résumé des avancées depuis Dakar 2013 et Ispra 2014.

 

                  2. Les fonctions de l’observatoire : type de données.

 

 

Il s'est agit de la Collecte de données de gestion des aires protégées - Introduction des phases tests en RDC et au Gabon, des résultats de la phase test, de la présentation des outils SMART et SCAEMPS et liens avec BIOPAMA, de la contribution de l’UEMOA à l’observatoire, Prochaines étapes : objectifs, acteurs, financements, calendrier, …

 

3. Les fonctions de l’observatoire : quels utilisateurs ?

 

4. Communications : fonctions de l’observatoire – gouvernance.

 

Les présentations traitaient de la stratégie de communication pour l’Observatoire et de la stratégie de renforcement des capacités.

 

5. Communications : fonctions de l’observatoire – plan de travail.

 

Des différentes présentations en découlaient des différentes questions d'éclaircissement et qui a donné aussi l'occasion au participants de s'exprimer sur: la conception et le développement du BIOPAMA Référence Information System ; l’intégration/récupération des différentes données déjà existantes auprès d’autres bases de données et les modalités de participation des différents bénéficiaires et contributeurs ; le rôle de l’Observatoire en matière d’appui à la composante "Renforcement des capacités" du projet BIOPAMA ; les stratégies de communication et de suivi-évaluation. Ils se sont accordés autour des recommandations qui sont consignées dans une déclaration qui a sanctionné cet atelier d'échange.

 

Au terme ce cet atelier, les participants à cet atelier auront eu le mérite de clarifier le rôle de l’observatoire et de discuter de manière plus approfondie des modalités de sa mise en place, et des aspects liés à la validation et à l’analyse des informations.

 

Les détails de cet atelier de lancement sont à lire dans le rapport produit et qui est téléchargeable ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020