Bienvenu à notre nouveau partenaire «Fondation biotechnologie pour le développement durable de l’Afrique (BDA)» !

 

La Fondation biotechnologie pour le développement durable de l’Afrique (BDA) du Canada adhère au Partenariat des forêts du Bassin du Congo (PFBC), approuve son cadre de coopération et contribue à l'appui à la mise en œuvre du plan de convergence de la COMIFAC.


 

Montréal (Canada), 11 avril 2012 – La Fondation biotechnologie pour le développement durable de l’Afrique (BDA) du Canada a confirmé officiellement son adhésion au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo  (PFBC). La BDA du Canada s’engage à cet effet à respecter les principes de gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale, à travailler en étroite collaboration suivant le cadre de coopération des partenaires du PFBC et à appuyer la mise en œuvre du plan de convergence de la COMIFAC.

 

En devenant membre du PFBC, la BDA espère améliorer son efficacité et augmenter son impact dans le Bassin du Congo, ceci en collaboration avec ses partenaires locaux et internationaux.


 

docs/news/Avril-juillet 2012/BDA-Logo.jpg

La Fondation Biotechnologie pour le développement durable en Afrique (BDA) est une organisation à but non lucratif dont la mission est d’appuyer la coopération scientifique, la formation et l’assistance technique ainsi que la réalisation de projets en biotechnologie liés à la culture de plantes médicinales, dans une perspective de développement durable. La Fondation BDA forme des entrepreneurs africains à la culture industrielle de plantes médicinales, dans une perspective de développement durable. Elle entame son programme pilote en République démocratique du Congo et elle prévoit dupliquer l’expérience dans d’autres pays d’Afrique.

 

Pus spécifiquement, le Programme Plante Action® de BDA implanté présentement en RDC dans la réserve de la biosphère de Luki, dans la forêt du Mayombe, est en bonne partie financé par le Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC). Ce programme a pour but de développer la filière économique d’exportation des plantes à valeur ajoutée (PVA), dont les produits forestiers non-ligneux (PFNL) tout en préservant la biodiversité locale, en formant des «écopreneurs» certifiés, entrepreneurs écologiquement responsables, à la gestion d’écoentreprises agricoles modernes selon des standards de qualité internationaux et en développant des centres de conditionnement permettant d’assurer et de contrôler la qualité des productions de PVA.

 

La BDA cherche à démontrer concrètement qu’il est économiquement plus profitable pour les populations africaines d’exploiter des plantes à valeur ajoutée (PVA) de haute qualité à fort potentiel commercial international, tout en respectant de façon durable et responsable les écosystèmes forestiers, que d’abattre les arbres des forêts. Ainsi pour les populations forestières locales, son programme se présente clairement comme une alternative viable à la déforestation, au braconnage et à la carbonisation. La culture de certaines PVA telles que le mfumbwa, une liane indigène ultra-riche en nutriments, et le moringa, se fait parallèlement à l’afforestation/reforestation du territoire.

 

Les impacts socio-économiques du programme Plante Action® auprès des communautés locales  sont considérables car celles-ci jouiront alors de la création de milliers d’emplois directs et indirects à moyen et long terme, réduisant ainsi l’incidence de la pauvreté là où s’implanteront les écoentreprises certifiées BDA.

 

BDA est déjà en processus de finaliser une entente de collaboration avec le Réseau Africain des Forêts Modèles (RAFM), ainsi qu’en partenariat depuis plusieurs années avec le Fonds Mondial pour la Nature au Congo (WWF-CARPO RDC), et l’ICRAF. BDA collabore aussi avec plusieurs instances gouvernementales de la RDC, plus particulièrement avec son ministère de tutelle, le Ministère de l’Agriculture, et prévoit dans ses projets futurs divers plans de renforcement des capacités de ses organisations partenaires locales, notamment en gestion internationale d’entreprise et en techniques agronomiques améliorées de PVA. En termes de participation aux cadres de concertation locaux, BDA est membre de plusieurs comités et sous-comités nationaux en RDC relatifs au programme national REDD+ et prévoit la création d’un comité pilote sur le développement de la filière des PVA en RDC.

 

Enfin, le programme de BDA est en conformité avec l’approche commune des pays de la COMIFAC pour l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique régionale de l’Accès et Partage des Avantages (APA). En respectant les principes du Plan de convergence de la COMIFAC, le gouvernement congolais a lancé une série de réformes comprenant la protection des communautés locales et leurs droits à l'APA issus de la forêt et de ses ressources. Le programme Plante Action® permet la valorisation des ressources génétiques et crée justement des opportunités pour les communautés locales quant aux mécanismes d’affaires durables favorisant le partage des bénéfices.

 

 « Bienvenue » à notre nouveau membre « La Fondation biotechnologie pour le développement durable de l’Afrique (BDA) » du Canada

 

Pour d‘amples informations, bien vouloir consulter le site web de  la Fondation biotechnologie pour le développement durable de l’Afrique (BDA) du Canada http://www.bdafoundation.org/fr

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.