Atelier de planification stratégique des Forêts Modèles en construction de la RDC : une étape décisive vers leur homologation

 

Atelier de planification stratégique des Forêts Modèles en construction de la RDC : une étape décisive vers leur homologation


Par : Gabriel Sarasin, Mélie Monnerat, Jean-Claude Njomkap, Joachim Nguiebouri & Dr. Chimère Diaw (Secrétariat du Réseau Africain de Forêts Modèles)

 

 

docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-1.jpgL’une des salles de réunion de l’immeuble  Nyoki (ex-FORESCOM) qui abrite la Direction des Inventaires et Aménagements Forestiers (DIAF) et la Direction Générale des Forêts (DGF) du Ministère de l’Environnement, conservation de la nature et tourisme (MECNT), a servi de cadre  à la tenue, du 18 au 26 janvier 2012 à Kinshasa, de l’Atelier de planification stratégique des Forêts Modèles en construction de la RDC. L’atelier était organisé par la Coordination Nationale du RAFM (Réseau Africain de Forêts Modèles) en RDC, avec l’appui technique de la DIAF, de l’UICN, de VSO et du Secrétariat du RAFM basé à Yaoundé au Cameroun. Le Directeur Général du Secrétariat du RAFM, le Dr. Chimère Diaw, a appuyé la démarche de planification stratégique des sites en construction de la RDC par une mission d’une semaine à Kinshasa. Il a ainsi pu échanger et conseiller les intervenants, procéder à une série de réunions avec les partenaires stratégiques des FM dans le Bassin du Congo, dont notamment le secteur privé, et soutenir le lancement des FM en RDC.

 

Afin d’appuyer les sites en construction et de faciliter l’animation du Réseau des Forêts Modèles en RDC, le Secrétariat du RAFM a ouvert une extension à Kinshasa qui porte le rôle de Coordination Nationale RAFM-RDC. Cette Coordination Nationale est pilotée par Mme Mélie Monnerat, appuyée par un Point Focal National des Forêts Modèles, M. Sébastien Malélé, Directeur de la DIAF, nommé par le MECNT, et une nouvelle venue, Mme Orit Adus Ahmed administratrice.

 

Animé par des cadres du Secrétariat du RAFM et des experts venus de différentes institutions, l’atelier regroupait, outre les représentants des trois Forêts Modèles en construction de la RDC (Mayombe, Lac Tumba et Nord-Kivu), des acteurs stratégiques des Forêts Modèles tels que les autorités traditionnelles, les représentants des Peuples autochtones et les ONGs avec la participation active de Nouvelles Frontières, dont les activités sont basées à Mbandaka. Les participants ont bénéficié de plusieurs sessions de formations délivrées par les organisations partenaires telles que le projet d’appui à la Formation en Gestion des Ressources Naturelles de l’Université Laval et de la FASA de l’Université de Kinshasa, la Coordination Nationale REDD, le REPALEAC (Réseau des Populations autochtones et locales pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale), l’UICN (l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et la Division de la Foresterie Communautaire de la DGF.

 

L’atelier visait à créer un cadre stimulant et constructif d’appropriation du processus FM afin que chacun des sites en construction puisse aboutir à une feuille de route destinée à transformer en FM accomplies et fonctionnelles les Forêts Modèles actuellement en construction dans les provinces du Bas-Congo, de l’Équateur et du Nord-Kivu. L’objectif sous-jacent était de créer une synergie de réseautage entre les trois Forêts Modèles de la RDC, ainsi qu’entre celles-ci et le Réseau Africain des Forêts Modèles dont le siège du Secrétariat se trouve à Yaoundé. En marge des travaux, des projets fédérateurs et de développement ont été amorcés pour la consolidation de ces Forêts Modèles. Ces projets seront examinés en vue de leur soumission à des bailleurs de fonds.

 

Vers des Forêts Modèles « candidates »


docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-2.jpg

 

 

Compte tenu de leur statut actuel de Forêt Modèle en construction, chaque site devait planifier de façon rigoureuse et détaillée dans le temps et dans l’espace, leurs stratégies d’homologation, en vue d’obtenir le statut de Forêt Modèle « candidate ». L’obtention de ce statut permettra aux Forêts Modèles de la RDC de bénéficier des mêmes avantages que les Forêts Modèles membres du Réseau Africain de Forêt Modèle (RAFM) et du Réseau International de Forêt Modèle (RIFM). Pour être valide, le dossier de candidature de chaque Forêt Modèle en construction devra être présenté au RAFM et au RIFM par le Ministère en charge des forêts, en l’occurrence le MECNT. Après deux ans, une Forêt Modèle « candidate » devient membre à part entière du Réseau International et Africain de Forêt Modèle. Les étapes suivantes sont essentielles pour l’homologation du dossier de candidature d’une Forêt Modèle :

 

 

 

 

 

  • Participation et engagement volontaire des parties prenantes dans le processus Forêt Modèle;
  • Diagnostic biophysique et socioéconomique du paysage;
  • Adoption des statuts et textes légaux de la Forêt Modèle;
  • Constitution de la structure de gouvernance;
  • Développement de la vision commune et des priorités par les parties prenantes;
  • Élaboration et validation du plan stratégique multi-annuel pour réaliser cette vision commune;
  • Développement de projets générateurs de revenus au niveau local;
  • Soumission du dossier de candidature au Ministère;
  • Soumission de la candidature par le gouvernement de la RDC au RAFM et RIFM.

 

Au terme de cet atelier, les trois sites de Forêt Modèle en construction ont réalisé leurs feuilles de route détaillées, et défini des activités devant concourir à leur homologation d’ici juillet 2012. Néanmoins, la vision projetée au sein de cet atelier ne se limitait pas seulement à l’homologation des sites en construction mais la transcendait dans le temps et dans l’espace. En effet, des propositions de projets fédérateurs ont aussi été élaborées par chacun des sites et une formation a été donnée sur la gestion de projets REDD+, d’autant plus que deux des FM sont positionnés dans des projets pilotes REDD+ et MDP.

 

Une démarche d’apprentissage collectif d’ampleur régionale


docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-3.jpg

Cet atelier qui a réuni plus d’une vingtaine de participant venant des quatre provinces de la RDC (Kinshasa, Équateur, Mayombe et Nord-Kivu), du Cameroun et du Canada, fut une occasion unique de partage des connaissances et d’expériences. Ce fut une opportunité de partage et d’apprentissage des leçons des Forêts Modèles du Cameroun en vue de leur prise en compte dans le processus congolais d’une part, ainsi qu’une occasion unique pour les Forêts Modèles en construction de se connecter entre-elles, d’apprendre les unes des autres et de faire naître et partager des idées novatrices dans une perspective régionale et nationale d’autres part. En définitive, chaque site a pu préparer, au cours de l’atelier,  une présentation PowerPoint normalisée, donnant un aperçu descriptif du site, l’historique de sa constitution, son état de progression dans le processus Forêt Modèle, et leurs feuilles de route respectives vers l’homologation. Ces présentations ont été très appréciées par les participants à l’atelier de lancement des Forêts Modèles en RDC, tenu sous le parrainage du MCENT.

 

 

 

Les communications effectuées au cours de l’atelier 


  • L’entente de collaboration signée entre le RAFM et le MECNT;
  • Les leçons tirées des processus Camerounais;
  • Les projets et innovations au sein du RAFM;
  • La situation de chaque Forêts Modèles en construction de la RDC;
  • Le travail accompli par les stagiaires de la Faculté des Sciences Agronomique, Option Eaux et Forêts de l’UNIKIN dans les Forêts Modèles en construction de la RDC;
  • La gestion de projets REDD+;
  • Les mycorhizes dans les Forêts Modèles;
  • Le Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la gestion durable des ressources forestières de l’Afrique Centrale (REPALEAC);
  • Le partenariat entre le RAFM et VSO (Voluntary Service Overseas);
  • Les activités prioritaires à mettre en œuvre pour l’homologation des Forêts Modèles en construction;
  • La gestion financière selon les normes de Ressources Naturelles Canada;
  • La Stratégie de communication pour les médias environnement de la RDC.

 

Implication active de l’élite de la relève forestière de la RDC


docs/news/Jan-Mars 2012/SRAFM-5.jpgCinq étudiant(e)s finissants de l’option Eaux et Forêts de l’Université de Kinshasa, appuyés par le projet FOGRN-BC, ont pris part à ces travaux. Sélectionnés suivant une démarche rigoureuse, ces étudiants ont effectués leurs stages professionnels de trois mois dans les Forêts Modèles en construction (Mayombe, Lac Tumba et Nord-Kivu), grâce à l’appui financier de Ressources Naturelle Canada via le programme IFMA (Initiative pour un Réseau de Forêts Modèles en Afrique). Au-delà de la présentation de leurs rapports de stage, les étudiants ont également pris part aux travaux de l’atelier notamment à la planification stratégique de la feuille de route des Forêts Modèles en construction de la RDC. Les rapports de stages et mémoires d’ingénieurs sont attendus avec impatience dans les sites de FM et au Secrétariat du RAFM.

 

 

 

 

 

 

 

@RAFM - Du haut vers le bas

Fig. 1. Les participants de l’atelier

Fig. 2. Le directeur Malélé offrant une carte de la DIAF produite par WRI aux leaders des FM en construction

Fig. 3. Mme Mato, du Secrétariat du RAFM, expliquant la structure de la plateforme des femmes rurales de la Forêt Modèle de Campo-Ma’an au Cameroun

Fig. 4. Le représentant de la Coordination Nationale REDD de la RDC formant les participants à la gestion de projets REDD+

Fig. 5. La stagiaire attribuée à la Forêt Modèle en construction du Nord-Kivu présentant ses résultats aux participants

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.