Greenpeace Africa répond au Ministre de l'Environnement et du Développement Durable, Amy Ambatobe

 

 

Communiqué de presse - février 27, 2018

 

En réponse à la déclaration du ministre Ambatobe, reportée par RFI, dans laquelle il estime que le moratoire ne concerne pas les concessions réhabilitées, Irène Wabiwa, Responsable de la Campagne Forêts de Greenpeace Africa, a déclaré:

 

"En juillet 2017, M. Ambatobe avait annulé les concessions qui avaient été rétablies pour la société industrielle forestière du congo (SIFORCO) par l'ancien ministre Robert Bopolo parce qu'il prétendait qu'elles étaient illégales. Il est donc contradictoire pour M. Ambatobe de  rétablir à son tour d'autres concessions aux sociétés chinoises SOMIFOR et FODECO ayant le même statut que SIFORCO. Ces réhabilitations constituent une violation du moratoire et sont par conséquent illégales.

 

  1. Ambatobe dit que le moratoire ne concerne que les concessions forestières non encore exploitées. Mais les concessions rétablies avaient déjà été exploitées avant leur rétrocession à l’Etat . Et en tant que tel, leur réhabilitation tombe sous le régime du moratoire et l'action de M. Ambatobe est non seulement en violation du la réglementation congolaise , mais aussi de la lettre d'intention avec l'Initiative des Forêts d'Afrique centrale (CAFI). En effet, l'article 23, paragraphe 2 du décret présidentiel n ° 05/116 d'octobre 2005 dispose que le moratoire "couvre toute acquisition du droit d'exploitation, y compris l'échange, la relocalisation ou la réhabilitation d'anciens titres forestiers".

 

En savoir plus…

 

 

A lire…

 

RFI-RDC: Greenpeace dénonce une violation du moratoire sur l'exploitation forestière

 

En RDC, Greenpeace tire la sonnette d'alarme. Début février, le gouvernement a autorisé deux compagnies d'exploitations forestières chinoises Fodeco et Somifor à travailler sur trois concessions, en violation d'un moratoire sur les licences d'exploitations forestières industrielles, que la RDC a adopté en 2002. Une décision prise alors qu'en 2016 déjà, l'autorisation d'exploiter ces 650 000 hectares de forêt avait été annulée par le ministre précédent, Matata Ponyo.

 

 

Selon la responsable de Greenpeace en RDC, Irène Wabiwa Betoko, la décision du gouvernement d’autoriser l’exploitation de 650 000 hectares de forêt par des entreprises chinoises viole la loi congolaise. « Aujourd’hui nous parlons d’une décision du ministre qui réhabilite trois contrats qui ont été annulés par son prédécesseur parce qu’ils étaient jugés illégaux, non seulement car il enfreint les lois congolaises, mais il viole aussi le moratoire. Le ministre n’était pas autorisé au regard de la loi de pouvoir réhabiliter ces titres parce que le moratoire concerne non seulement l’attribution du nouveau titre, mais aussi la réhabilitation », détaille Irène Wabiwa Betoko pour RFI.

 

 

La responsable de Greenpeace en RDC s’inquiète également des répercussions environnementales que peuvent engendrer l’exploitation de ces concessions forestières, notamment des concessions qui empièteraient sur une zone de tourbières. « Sur les plans environnementaux et écologiques, la réalisation de ces trois titres forestiers posent problème par le fait que six concessions empiètent la superficie couverte par des tourbières qui ont été récemment découvertes dans notre pays. Et comme nous le savons, les tourbières consacrent près de 30 milliards de tonnes de carbone, elles ne peuvent rendre ce service à l’environnement que quand elles sont gardées humides et intactes », s'alarme-t-elle.

 

En savoir plus….

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.