ATIBT-RBUE et diligence raisonnée

 

 


 

Interview avec M. Eric Boilley, Directeur de l’Association « Le Commerce du Bois » qui regroupe des importateurs, des négociants et des agents, spécialistes français en bois et dérivés.

 

 

ATIBT : Le Commerce du Bois a été reconnu par la Commission Européenne comme « Organisation de contrôle » pour la France. Quelles en sont les implications ?

 

Eric Boilley : C’est d’abord la reconnaissance des efforts que nous menons depuis dix ans à travers notre Charte environnementale, qui prévoit une politique d’achat responsable. C’est une très bonne chose pour nous !

Cela représente la possibilité, donnée à nos membres ou d’autres sociétés extérieures, d’avoir les éléments nécessaires pour se mettre en conformité avec le Règlement bois de l’Union européenne, appliqué depuis Mars 2013. Rappelons que le RBUE requiert de tous les opérateurs et notamment des importateurs, qu’ils aient des moyens d’analyse du risque d’introduction de bois illégal. Cette illégalité provient des Pays, des fournisseurs ou des essences.

Donc, nous proposons un mécanisme d’analyse de ces risques qui permet aux membres, d’assurer que les produits qu’ils mettent en marché arrivent d’une source à minimum gérée durablement.

 

ATIBT : Quels sont les outils que vous allez mettre à disposition de vos membres ?

 

 

Eric Boilley : Le principe de la diligence raisonnée effectivement requiert un certain nombre d’outils à mettre à disposition de nos membres : de l’analyse de risque sur les Pays, sous la forme d’une base de données qui nous renseigne sur les sanctions prises contre des Pays ou contre des pratiques commerciales dans ces Pays, aux outils d’analyse des fournisseurs : là, nous nous appuyons sur un réseau d’opérateurs extérieurs qui peuvent nous renseigner sur les pratiques de telle ou telle société. Nous avons l’appui de certaines organisations, je pense notamment à différentes tierces parties comme des aménagistes, des coalitions associant secteur privé et société civile, ou encore au WWF, qui peuvent nous aider à analyser le « risque fournisseur ». Puis, nous mettons à disposition de nos membres des supports expliquant que pour tel Pays il faut tel type de document : donc des référentiels. Enfin, nous venons d’embaucher M. Patrick Barraize, qui a eu une expérience professionnelle de 4 ans chez FSC France pour aider les entreprises à faire ce travail d’analyse de risque. En gros, on met à disposition de nos membres un kit d’informations et d’analyse qui leur permet de faire du business avec les Pays tiers, sans prendre des risques quant à la légalité de ses produits.

 

ATIBT : Il s’agit d’un effort considérable…

 

Eric Boilley : Depuis le départ on a démarché tous les Pays producteurs, auxquels on a demandé de valider nos approches. Pays par Pays, on nous a indiqué quels sont les documents qui sont essentiels. C’est un travail qui est en permanence mis en cause, puisque d’une année à l’autre il peut avoir des produits qui rentrent, des législations qui changent… C’est pourquoi, pour ce grand travail d’actualisation, je plaide pour que l’on ait un système commun d’organisation d’une plateforme d’information, qui peut être porté par l’ATIBT par exemple, pour le compte de toute les Fédérations du commerce, parce que le travail que nous faisons en France sera à faire en Allemagne, en Italie, en Angleterre… il serait logique d’avoir un approche harmonisé…

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.