Récentes évolutions de la situation et de la dynamique des concessions forestières en Afrique centrale

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

IFR Concessions Afrrica karsenty_and_ferron.pdf (745.8 KiB)

 

 

Les concessions forestières en Afrique centrale sont sujettes à un ensemble de pressions simultanées découlant du développement de l’agrobusiness, de la croissance de la population et l’informalisation croissante de l’exploitation du bois d’œuvre pour alimenter les marchés locaux. Les concessions forestières sont à la croisée des chemins. Malgré REDD+, le secteur forestier n’est pas une priorité politique pour les gouvernements de la région, lesquels visent « l’émergence » rapide de leurs économies.

 

 

Cet article fait le point sur l’état actuel des concessions et les règles de gestion forestières en Afrique centrale, la difficile progression de la certification et les difficultés rencontrées par les processus FLEGT et les Accords de Partenariat Volontaires avec l’UE. Il propose également une première analyse des impacts de la mesure d’interdiction d’exporter des grumes prise par le Gabon. La montée en puissance des compagnies asiatiques et la tendance à la concentration des intérêts commerciaux est mise en évidence. Pour surmonter les défis croissants, le régime concessionnaire doit évoluer pour prendre en compte les droits et usages multiples des ressources et du foncier au sein et hors des concessions. La légitimité des concessions dépend de leur transparence, de leur strict respect des règles légales, et des garanties qu’elles peuvent fournir du point de vue de leur impact écologique et social.

 

 

La certification a constitué un levier pour l’amélioration des pratiques et l’autorégulation des entreprises certifiées. La reconnaissance de la certification comme instrument d’intérêt public pourrait légitimer la mise en place d’incitations, financières ou non, pour que les concessions se certifient, et des transferts internationaux compensatoires pourraient contribuer à cela. Nous proposons ainsi une diminution des redevances annuelles de superficie pour les concessions certifiées (FSC ou équivalent) de 0,63 €/ha, coût spécifique moyen de la certification d’après une récente étude, accompagnée d’un programme international compensant intégralement la baisse des recettes fiscales des États.

 

Karsenty & C. Ferron

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020